LA GAZETTE DE MONACO

William Piccione : l’entrepreneur à succès devenu écrivain

10 octobre 2019 – 11h35

Chef d’entreprise, communiquant et même « philosophe » selon son entourage, le sexagénaire monégasque a cumulé les réussites professionnelles depuis son plus jeune âge. Entre sagesse et humanisme, William Piccione s’est tourné aujourd’hui vers « l’écriture du bonheur », un moyen pour l’écrivain monégasque d’inviter les lecteurs à retrouver l’insouciance de la jeunesse, le chemin de la confiance en soi et enfin la réussite. Lancés officiellement cette année, ses deux ouvrages suscitent déjà la curiosité.

Provocateurs, ses livres oscillent entre interrogations et doutes déclenchant ainsi une remise en question. Avec Notre éducation, nos croyances, un crime contre nous-mêmes, William Piccione raconte de manière romancée son histoire, ses victoires et ses défaites. Mais surtout, il relate les expériences qui l’ont transformé ; comment il est arrivé à vouer un amour inconditionnel à autrui tout en développant une « spiritualité laïque ». Ce livre, condense 50 années d’études, de travail, de quêtes. C’est une porte vers le jardin secret de l’auteur ; une toute nouvelle philosophie de vie. Simultanément, le Monégasque a sorti également le premier tome de La pilule du bonheur, un carnet de poche de 18 pages, rempli de conseils et d’astuces pour atteindre la joie, suivi de 126 feuilles blanches, destinées à accueillir les réflexions, anecdotes et souvenirs du lecteur. Une sorte de pense-bête à lire lors des moments difficiles, mais pas uniquement…

L’homme derrière le stylo

Qui aurait-pu devenir que William Piccione deviendrait écrivain ? Retour en 1986 avec son premier succès commercial, les semelles Noeme, une innovation technologique permettant d’amortir les chocs et vibrations.  Trois ans plus tard, le lancement en France de Compeed, les célèbres pansements hydrocolloïdes le remettent sur le devant de scène, puis Oralgum en 1995, la première brosse à dents en caoutchouc naturel assoit sa réputation. Au cours de sa vie professionnelle, Wiliam Piccione affirme avoir vendu « plus de 40 millions d’unités de produits de santé et de bien-être ». Mais, c’est assis devant un café et avec plein de bienveillance que l’écrivain revoit cette vie d’un autre œil, tout en remerciant son entourage, sans qui l’idée d’écrire un livre n’aurait pas germé.

Le Laboratoire du Bonheur - Édition - Production - Distribution © 2019 - Réalisation Creamania